Les troubles auditifs augmentent les risques de développer une maladie

Source : VOUS ENTENDEZ MOINS BIEN ? PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN GÉNÉRALISTE ! : saif-audition.fr

Vous montez de plus en plus le son de la télé ? Vous peinez à comprendre les personnes qui ne parlent pas fort ? Lors d’une réunion de famille animée, vous avez du mal à suivre les discussions ? Ce sont les premiers signes d’une baisse d’audition. Dans le contexte du vieillissement « normal » de l’oreille, elle survient généralement après 50 ans et suivra une évolution progressive. Elle est nommée presbyacousie.

Savez-vous que vous pouvez en parler à votre médecin généraliste ?

Aujourd’hui, les médecins généralistes sont de plus en plus sensibilisés aux problèmes d’audition. En effet, ces dernières années, plusieurs études ont montré le rôle déterminant du déficit auditif dans le développement de certaines maladies. On savait déjà qu’une personne malentendante avait tendance à s’isoler et présentait plus de risques de tomber en dépression. On sait maintenant que le déficit auditif est un facteur aggravant le risque de maladies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer.

Concrètement, lorsque l’on entend moins bien, on a du mal à rester connecté à son entourage : on comprend moins bien les conversations, on a plus de mal à partager des activités. Même regarder un film ensemble devient une épreuve, lorsque l’un des deux entend moins bien ! Le cerveau peine pour s’adapter à ces nouvelles situations, ce qui nous fatigue, peut rendre irritable et même provoquer des problèmes d’équilibre. Parfois même, on a l’impression de fonctionner au ralenti. Cet état peut rendre plus vulnérable aux dépressions, mais aussi aux accidents ménagers, et aux maladies neurodégénératives.

Pour toutes ces raisons, les médecins généralistes sont particulièrement vigilants avec les problèmes auditifs et leurs pathologies associées. Ils savent que la surdité peut parfois être une des causes à rechercher. Alors, si vous entendez moins bien, n’attendez pas pour en parler. Votre médecin généraliste ou ORL saura quoi faire.

Les problèmes d’audition n’ont aucune incidence sur la vie en générale et la santé en particulier, s’ils sont pris en mains ! Ainsi, porter des aides auditives aujourd’hui c’est facile et discret. Les appareils sont confortables et efficaces, de moins en moins visibles et ils s’adaptent d’eux même à votre environnement sonore tout en restituant une qualité sonore très naturelle. La réhabilitation auditive (le fait de retrouver un niveau d’audition normale grâce aux appareils auditifs) sera d’autant plus facile que le déficit auditif est léger et récent. C’est pourquoi il est important de consulter dès l’apparition des premières gênes.

Si le besoin d’appareillage se fait sentir, il sera alors important de bien choisir votre audioprothésiste. Choisissez un professionnel avec lequel vous vous sentez bien, car il vous accompagnera tout au long de votre vie avec vos aides auditives. Son rôle consiste à choisir avec vous l’appareil le mieux adapté à votre cas (c’est une étape cruciale pour la réussite de l’appareillage, d’où l’importance du choix de l’audioprothésiste), à effectuer les réglages les plus fins, à vous faciliter l’adaptation aux aides auditives et à intervenir en urgence en cas de perte, de casse, de mauvais réglages…

Pour être certain de faire le bon choix, orientez-vous vers un audioprothésiste indépendant, qui prendra toujours tout le temps qu’il faut pour vous accompagner.

Menu